Le TMB en trail, sans chrono

Les trailers connaissent tous l’Ultra Trail du Mont Blanc (UTMB) qui chaque fin de mois d’aout, depuis près de 15 ans, réunit les plus grands trailers mondiaux, pour notamment sa course mythique :   Le Tour du Mont Blanc (TMB), 170 km, D+ 10 000 m.

Il existe des stages de préparation à ces courses, mais réservés aux ultra-trailers. Terdav  propose  maintenant, un stage de trail de 7 jrs (sous-traité à Andapura) pour une version rando-trail de ce TMB intégral, « l’une des plus belles boucles qu’il faut avoir fait une fois dans sa vie ».

Et voilà ce dans quoi, je me suis engagée  mi-juillet……

L’organisateur a quelques exigences quant à la condition physique des participants et se garde le droit d’exclure les personnes trop justes. Sur notre groupe de 13 participants, un premier abandon a eu lieu à la fin du 1er jour (syndrome de l’essuie-glace)  puis 2 exclusions au bout de 2 jours pour capacités physiques  un peu justes.

Coté logistique, on court léger avec uniquement notre Camel back  (kit minimum vêtements/sécurité pour la journée avec pique-nique light, barres de céréales, gels) et on retrouve chaque soir, dans les refuges, nos sacs acheminés par la route.

Le stage est encadré par un guide, en l’occurrence un passionné et passionnant trailer qui a su partager sa passion de la montage alpine,  et de tous les sports qu’il y pratique (trail, alpinisme, ski, randonnée,..). Nous avons eu droit à  quelques kms et D+ en bonus (un cumulé de 11 400m de D+) pour profiter de superbes lacs et éviter les quelques kilomètres de bitume du tracé du TMB.

Avec un « joli rythme » pour des vacances, les journées s’organisent ainsi : réveil vers 6hr, préparation du camel-back  de la journée, petit déj. copieux, échauffement, et c’est parti pour 5 à 7 heures d’ascensions et de descentes (sur les chemins, les rochers,  la neige, les échelles), courues ou marchées,  ponctuées de pauses « pédagogiques » (techniques de trail, gestion des névés,  lacs,  glaciers, faune,  flore, … la montagne quoi !).

Et en  fin de journée, nous arrivons bien fourbus aux refuges, des images grandioses  plein la tête, des courbatures plein le corps, trempés de sueur, quelque peu poussiéreux,   en quête d’une bonne douche (pas forcément chaude !). S’enchaînent alors  une bonne bière ( un coup de rouge pour moi !), un bon repas régénérateur, des étirements, des massages « arnicés », et une extinction des feux vers  22hr dans les chambrées ou grands dortoirs des refuges.

Si vous êtes lève-tard, si vous avez le vertige, si vous n’aimez pas transpirer, si vous ne supportez ni les boules Quies pour dormir, ni les courbatures, ni  les douches froides, ni les pastas italiennes,…. alors fuyez !

Par contre, si vous aimez les grands espaces montagnards,  souhaitez « pousser un peu la machine » grâce à une bonne dynamique de groupe,  connaitre un peu mieux la montage, améliorer votre technique sur le dénivelé, la neige, l’usage des bâtons, partager votre passion avec d’autres encore plus passionnés que vous,…..alors allez ici, vous ne serez pas déçus !

Personnellement, pour diverses raisons, m’étant insuffisamment préparée les semaines qui ont précédées le départ, et démarrant cette semaine avec un peu de fatigue,   j’en ai plutôt bavé (jamais eu de courbatures aussi intenses, jamais autant transpiré, jamais eu à puiser autant d’énergie !) mais, au sein de ce groupe sympathique, composé principalement de trentenaires (les quinquas étaient minoritaires !), certes j’ai souffert, mais je me suis  bigrement régalée.

Le slogan « l’une des plus belles boucles qu’il faut avoir fait » n’est pas usurpé.

5 commentaires sur “Le TMB en trail, sans chrono

  1. je valide tout!!! et étant un des rares quinquas du groupe avec Laurence, certes nous en avons bavé, mais nous avons bien géré notre semaine aussi. Les années d’expérience sans doute.
    Une semaine inoubliable, bien aidé par un temps merveilleux

    Bonne continuation sur les routes bretonnes et d’ailleurs Laurence
    Fred

  2. Bravo Laurence et fred!!! Magnifique défi, merci de nous faire vivre votre expérience, qui m’a fois me refroidi pour le faire (au vue des abandon) même si j’aimerais beaucoup vivre ce type d’expérience. Chapeau bas les agiles talon jusqu’ou irons nous :)))

  3. Si j’ai bien compris, comme je n’.ai que 49 ans : je devrais être facile sur ce parcours 😉 bravo & merci pour ce résumé ! Ca donne vraiment envie de tenter l’aventure !

  4. Tu es incroyable !!!!! Nous sommes bien « petits » à côté de telles épreuves…..BRAVO SUPER CHAMPIONNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

connexion © 2018 Agile Talon | Course à pied et convivialité à La Mézière | Réalisation : imagic